News

La Hubert Arbes, 5 Juillet 2009, Lourdes (Hautes Pyrénées).



PERSPECTIVES POUR UN CYCLISME DURABLE
Communiqué n° 86


Respect de l’environnement sur la trace des géants

La quinzième édition de la Hubert Arbes organisée par le Cyclo Club Lourdais a comblé plus de 900 participants à Lourdes dont un important contingent d’espagnols.
Le grand parcours de 165 km et 3300 mètres de dénivelé proposait deux ascensions mythiques des Pyrénées: le col du Tourmalet (2115 m) et le col du Soulor (1474m) dans lesquels les géants de la route se sont illustrés pour la première fois en 1910 à l’occasion du premier passage du Tour de France en haute montagne.
Le départ sous le crachin faisait craindre le pire. La côte de Loucrup avalée à très vive allure permit au gros peloton de se scinder en groupes plus homogènes. Heureusement, à partir de Campan, la pluie cessait pour laisser la place au brouillard puis à quelques rayons de soleil dans le Tourmalet. Après la descente sur une route sèche par Barèges et les gorges de Luz, la route s’élevait à nouveau en direction des jolis villages bigourdans de Saint-Savin et Arcizans où un ravitaillement aux couleurs Eco Cyclo permettait de reprendre quelques forces avant d’attaquer la difficile ascension du Soulor par Arrens dans un épais brouillard qui empêchait de profiter du paysage exceptionnel dominé par le pic du Gabizos mais n’empêchait pas quelques troupeaux d’occuper la route. Heureusement, ce brouillard disparaissait rapidement dans la descente par la sauvage vallée de l’Ouzom.



En bas du col, il restait à parcourir une quarantaine de kilomètres dans lesquels il valait mieux se trouver dans un groupe pour se protéger du vent. A l’entrée de Lourdes, un détour par la jolie vallée de Batsurguère et la côte de Segus surprit ceux qui pensaient en avoir fini avec les difficultés.
Dans ces hauts lieux du cyclisme mondial que sont le Tourmalet et le Soulor, le comportement des concurrents fut exemplaire et peu d’emballages furent jetés sur la route. Même aux ravitaillements, rien ne traînait par terre. Il faut dire que même le médecin de l’épreuve avait revêtu un maillot vert Eco Cyclo pour sensibiliser les concurrents !

Sur un plan sportif, Nicolas Amblard de Mazamet termina premier en 5h12 devant François Torres et l’espagnol Patxi Urizar Otamendi, rejoint dans la côte de Segus après une longue échappée solitaire.
A la fin de l’épreuve, les concurrents se retrouvèrent dans une ambiance extrêmement conviviale à la salle des fêtes de Lourdes pour le repas, la remise des récompenses et le tirage au sort de nombreux lots.
L’organisation de l’épreuve fut remarquable sur tous les plans sous la direction du sympathique Hubert Arbes, dont on rappellera qu’il fut un fidèle équipier de Bernard Hinault, et grâce au dévouement et à la gentillesse des bénévoles.

La Patrouille Eco Cyclo remercie Hubert Arbes pour son accueil et pour la qualité de son épreuve.



Les Patrouilleurs de la Hubert Arbes:

- Jacques Barthou
- Philippe Bruant
- Pierre Gadiou
- Pierre Guerif
- Sébastien Jousserand
- Jean-Christophe Massoubre
- Manu Pina

Pierre Gadiou