News

La Lapebie – le 6 septembre 2009 à Luchon (Haute-Garonne)



PERSPECTIVES POUR UN CYCLISME DURABLE
Communiqué n° 97


Du soleil et des cols mythiques pour finir la saison pyrénéenne

La Lapébie, dernier grand rendez vous montagnard de l’été dans les Pyrénées, a réuni cette année près de mille participants sous un soleil généreux.

Trois cols mythiques du Tour de France figuraient au programme de la journée : le difficile Port de Balès (1755 m), rendu célèbre par le Tour 2007, le Col de Menté (1349 m) théâtre de la chute et de l’abandon du maillot jaune Ocana en 1971 et après un court passage en Espagne dans le val d’Aran, le Col du Portillon (1293 m) dans lequel Poulidor parvint à lâcher Bahamontès en 1964 avant de remporter l’étape à Luchon.

Les participants eurent la chance de pouvoir admirer à diverses reprises les pics de plus de trois mille mètres du Luchonnais au noms chantant de Spijeoles, Perdiguère, Crabioules…encore ornés de petits glaciers malheureusement en voie de disparition en raison du réchauffement climatique.

Dans un environnement aussi somptueux, le comportement des cyclistes fut globalement exemplaire même si au pied du col des Ares certains ne purent s’empêcher de jeter les journaux avec lesquels ils s’étaient protégés du froid durant les premiers kilomètres.

Sur le grand parcours de 156 kilomètres et 3400 mètres de dénivelé, Maxime Martin fut le premier à franchir la ligne d’arrivée devant Mathieu Dumont et Laurent Four. Karine Saysset (32ème au scratch) terminait sans surprise en tête du classement féminin.

A l’arrivée tous les concurrents se retrouvèrent dans une ambiance très conviviale autour d’un excellent repas et reconnaissaient unanimement la qualité du parcours et de l’organisation.

Au moment de se quitter, un brin de nostalgie flottait dans l’air et certains pensaient déjà à la saison 2010…

Merci à Brigitte Lapébie pour son accueil sympathique et pour la qualité de son épreuve

Les Patrouilleurs de la Lapébie 2009 :

- Emile Arbes
- Pierre Gadiou
- Jean-Christophe Massoubre
- Manuel Pina

Pierre Gadiou