News

La Midi Libre Cycl Aigoual: La Patrouille en territoire Cévennol.



PERSPECTIVES POUR UN CYCLISME DURABLE
Communiqué n° 169


La Midi Libre Cycl Aigoual 2010 vient de se dérouler au Vigan (30),ce dimanche 12 Septembre par un soleil de fin d'été qui irradiait les magnifiques Cévennes, une mutation réussie pour ce retour en Septembre, puisque près de 700 cyclistes avaient fait le déplacement et semble t'il ne l'ont pas regretté!

La Midi Libre Cycl Aigoual a également évolué vers plus de simplicité, moins de voitures d'accompagnement, certes parfois inutiles, une gestion active des problematiques déchets et environnementales, des efforts très perceptibles sur la coordination des protocoles et des résultats et toujours, l'implication fondamentale des collectivités et des villages traversés.



Le nouveau parcours pour cette 11ème edition était particulièrement beau, avec 5 ascensions longues qui procuraient, le sommet atteint,une sensation de pleinitude avec points de vues sublimes sur les paysages Cévennols.

En quelque sorte, la Midi Libre Cycl Aigoual 2010 pourrait se définir comme un archétype en devenir de "la Cyclo terroir", un excellent concept auquel le Programme Eco Cyclo adhère à 100%.
Denis Boissière et sa jeune équipe , accompagnés par leur invité d'honneur Christophe Bassons, ont fait passer le message du réalisme et de la bonne humeur!



Eléments essentiels pour la conduite d'un évènement de Sport Loisir, sans stress et entre amis.

Patrick François

- La journée d'un patrouilleur Eco Cyclo sur la Midi Libre Cycl'Aigoual!

9 patrouilleurs impatients d'en découdre au travers du très sauvage et superbe Parc National des Cévennes, se présentaient sur la ligne de départ au Vigan, dans le Gard.

Au programme, pas moins de 10 cols à franchir, en montée ou en descente, sans compter l'attraction du jour, le fameux Mont Aigoual, haut de quelques 1565 mètres, à ce jour la seule station météorologique de montagne à rester ouverte toute l'année !

Particularité rare de cette cyclosportive, les départs par handicap d'âge : les coureurs s'élançaient de 3 mn en 3 mn en 5 départs successifs sur le grand parcours, les derniers à partir étant les 5 coureurs FFC de 1ère et 2ème catégorie.
Il ne fallait pas attendre longtemps pour aborder la première difficulté, le col du Minier, 3 km après le départ : une longue ascension de 20 km au coeur de la forêt de l'Aigoual, pour près de 1000 mètres de dénivelé positif : les meilleurs dans chaque catégorie d'âge se détachaient et rapidement chacun prenait son rythme, souvent seul.

La première descente ainsi que la transition sur une petite route en surplomb de la Dourbie permettaient à peine de récupérer, avant d'aborder l'ascension des cols des Rhodes et de la Pierre Plantée, courte et rapidement négociée.
Après une descente vertigineuse et relativement technique vers Trèves, une côte de 4 km, en contre-haut de la vallée du Trévezel, permettait d'atteindre le village de Lanuéjols, célèbre pour son Mausolée gallo-romain.

De nouveau, une belle et rapide descente pour atteindre Meyrueis, au pied du Mont Aigoual pour des concurrents essaimés un peu partout et très rarement en groupe... Chacun se présentait donc face à la difficulté de la journée, et mieux valait avoir conservé un peu de forces pour ces 26 km de montée rarement difficile mais épuisante à la longue !
Après une partie de la montée en lacets, jusqu'au col de Perjuret, la pente s'accentuait nettement durant quelques kilomètres, pour reprendre son cours tranquille. Quelques zones de replat et même de descente venaient ponctuer l'ascension, le final jusqu'au sommet étant particulièrement casse-pattes !

Il ne faisait pas très chaud sur les hauteurs du Mont Aigoual, et le vent s'était invité dans la très longue descente, une bonne trentaine de kilomètres débutant par le contournement du Pic de l'Aigoual par le col de Trépaloup et le passage en contrebas du col de Prat-Peyrot. La descente était un vrai régal, du moins dans sa première partie, sur une route large et dégagée, et la quasi-absence de véhicules en sens inverse. En revanche, le revêtement de la route devenait plus incertain au fur et à mesure des kilomètres, lorsque la descente se faisait plus technique et difficile...

La route redevenait plus linéaire pour traverser Valleraugue et Le Gasquet, dans la Haute Vallée de l'Hérault et les concurrents, parfois regroupés en petits pelotons, pouvaient lâcher les chevaux et s'en donner à coeur joie dans ce long faux-plat descendant, où la vitesse pouvait flirter avec les 50 km/h !



C'était sans compter avec la toute dernière difficulté du jour, comme la cerise sur un gâteau déjà bien consistant : la côte en lacets menant à Saint-André-de-Majencoules, longue de 4 km, et assez raide pour une fin de parcours, qui finissait d'achever les organismes déjà passablement usés ! Aussi, la dernière descente vraiment très dangereuse était prudemment entreprise pour retrouver la route du Vigan.

Avec tout cela, au bout de 155 km sur le grand parcours et près de 3000 mètres de dénivelé, il était difficile d'envisager des arrivées au sprint, ce qui facilitait amplement la tâche des préposés au chronométrage.
Chacun faisait ensuite honneur au repas salvateur préparé par l'organisation et pouvait assister à la remise des récompenses pour cette édition dont le parrain n'était autre que Christophe BASSONS, l'ancien professionnel adepte d'un cyclisme propre.

Côté Eco Cyclo, les patrouilleurs étaient présents dans toutes les catégories du grand parcours et étaient de ce fait, bien visibles de l'ensemble des concurrents, qu'il aient été en fonction des circonstances rattrapés et dépassés ou inversement ! S'ils ont été amenés à effectuer quelques rappels au civisme, ils ont constaté la présence de relativement peu d'emballages sur le parcours, d'ailleurs comment pourrait-il venir à l'idée de quelqu'un de jeter ses déchets dans un cadre si magnifique et sauvage ?



Laurent Lespagnol

- La Patrouille de la Midi Libre Cycl Aigoual 2010:

- Laurent LESPAGNOL
- Laurent GRISEL
- Thierry SAINT LEGER
- Jean Luc LACOSTE
- Pierre OURNIER
- Jean Eric GLAUDEL
- José ACEDO
- Dominique DERAIN