News

La Béarn Cycl Espoir 2011: Canicule sur les vertes Pyrénées!



PERSPECTIVES POUR UN CYCLISME DURABLE
Communiqué n° 215


Pour sa huitième édition, la Béarn Cycl’Espoir a battu son record de participation avec 400 concurrents qui ont pédalé pour une noble cause, les bénéfices de la manifestation étant reversés à la recherche sur la terrible maladie de Charcot
Au départ d’Oloron Sainte-Marie, deux superbes circuits et à cheval sur les vallées d’Aspe et d’Ossau circuits étaient proposés : la Marie Blanque (100 km par les cols de Marie Blanque et d’Ichère) et l’Ossaloise (175 km et 3000 mètres de dénivelé par les cols mythiques d’Aubisque, du Soulor et de Marie Blanque).
A Bielle, à l’entrée de la vallée d’Ossau, le challenge Raymond Mastrotto, était l’occasion pour puncheurs d’en découdre avant d’attaquer les cols et de rendre hommage à l’un des plus illustres champions cycliste béarnais, vainqueur de l’étape Luchon-Pau du Tour 1967.
Dans la montée du col d’Aubisque (1709 mètres), une luminosité remarquable permettait de profiter dans les meilleures conditions du paysage grandiose du cirque de Gourette dominé par la face nord du pic du Ger avant de plonger vers le col du Soulor par l’impressionnante route en corniche du cirque du Litor, passage historique du Tour de France depuis 1910.



Au ravitaillement du col du Soulor, quelques concurrents pressés eurent un comportement inadmissible avec les bénévoles et certains autres montrèrent leur incapacité à utiliser les poubelles mises à leur disposition, préférant jeter leurs déchets à même le sol. Heureusement, la route fut globalement épargnée par les jets d’emballage et je n’eus à intervenir qu’une fois auprès d’un concurrent palois qui fit d’abord mine de ne pas entendre puis finit par reconnaître qu’il avait tord.
La température, élevée dès le départ, difficilement supportable dans les pentes très exposées au soleil de Marie Blanque et caniculaire à l’arrivée avec 39 degrés à l’ombre, entraîna de nombreux abandons avec seulement 169 concurrents classés sur le petit parcours et 118 sur le grand parcours.
Jean-Marc Goudin, grand habitué des podiums pyrénéens, échappé dans Marie Blanque, fut le premier à franchir la ligne d’arrivée.
Merci à Jean-Jacques Téchené et à sa sympathique équipe de bénévoles pour la qualité de l’organisation et la beauté du parcours qui méritent une participation bien plus importante à l’avenir.

Pierre Gadiou

- Les Patrouilleurs de la BCE 2011:

- Claire Jaunet
- Rachel Millerou
- Laurent Millerou
- Pierre Gadiou
- Didier Garat
- Jean-Christophe Massoubre