News

La Haute Route (2/2): Pionniers d'un évènement de haute volée !



PERSPECTIVES POUR UN CYCLISME DURABLE
Communiqué n° 228


Après une semaine intense et riche en joutes sportives et en émotions devant pléthore de paysages somptueux, vient le temps de l'analyse.

Et force est de constater que la Haute Route est appelée à devenir un événement incontournable du cyclosport européen et, au-delà, mondial, au vu des nationalités et continents représentés lors de cette édition 2011 : Australiens, Néo-Zélandais, Brésiliens, Hongrois, Sud-Africains, Israëlien et même un Slovène cotoyant les traditionnels américains, britanniques, scandinaves, belges, allemands, suisses, italiens et bien sûr français...

En premier lieu, il faut saluer une organisation déjà brillante, très au fait des attentes des cyclosportifs, ayant préparé avec une grande minutie moults détails et extrêmement réactive devant les - rares - imperfections constatées, qui relèvent bien souvent de l'anecdote. On sent l'équipe rodée et soudée, bien que probablement tout n'a pas été simple à gérer, les réunions de l'équipe d'organisation se prolongeant souvent tard dans la nuit...

Puis, comme dans toute organisation importante, les autorités, les bénévoles et les institutionnels ont pleinement rempli leur rôle, permettant à la course de se dérouler de la meilleure façon possible, en accordant pour les premières les autorisations et priorités de passage, avec l'apport des forces de gendarmerie adéquates, et en sécurisant tout au long de la course le parcours à chaque intersection, croisement et pour ce faire, les communes et territoires traversés fournissant chacun des bataillons de signaleurs attentifs et sympathiques de surcroît - pas moins de 780 bénévoles sur l'ensemble de la semaine !



Enfin, les villes et stations d'arrivée et de départ des étapes ont rivalisé de sérieux et parfois d'imagination (la descente des Arcs en funiculaire !) pour offrir aux concurrents des conditions de vie et d'hébergement des plus correctes, devant cette affluence de cyclistes et bien souvent leurs accompagnateurs.

L'assistance mécanique MAVIC présente à plusieurs niveaux de la course chaque jour a été grandement appréciée des participants, tout comme l'équipe médicale et de premiers secours qui n'a fort heureusement pas eu à être sollicitée pour des cas graves. Quant aux massages proposés aux coureurs au soir de chaque étape, ils ont eu un succès grandissant de jour en jour, à la mesure des contraintes musculaires générées par l'accumulation des kilomètres...



Dans un tel cadre, et avec l'onction des organisateurs de la Haute Route qui ont mis, dès le briefing de départ, l'accent sur la nécessité de préserver l'environnement, la mission d'éducation des 3 Patrouilleurs ECO CYCLO s'est révélée être des plus plaisantes, tant de façon générale l'exemplarité des participants en matière de civisme et de gestes impactant l'environnement a pu être constatée.

Bien sûr, tout n'a pas été parfait : quelques emballages et tubes de gel ont été repérés sur la route de façon très sporadique (notamment au cours des dernières étapes, peut-être sous la pression de l'enjeu sportif (?), sans toutefois qu'il soit permis de les imputer exclusivement à des participants de la Haute Route). Heureusement, à chaque point ravitaillement sur le parcours comme à l'arrivée étaient mis en place des sacs poubelle en nombre suffisant pour que les compétiteurs puissent y laisser leurs déchets et que nulle trace ne subsiste après leur passage !



D'un point de vue sportif, les 3 dernières étapes ont pleinement confirmé la hiérarchie établie dès le début de la semaine avec pour vainqueur :

- Peter Pouly devant l'américain Blaugrund et Jean Broudeur dans l'étape entre Serre-Chevalier et Pra-Loup via les Cols d'Izoard, de Vars et les gorges des Combes du Queyras et la vallée de l'Ubaye ;

- à nouveau Peter Pouly devant Blaugrund et Michel Roux au terme de l'étape entre Pra-Loup et Auron avec la redoutable Bonette, dont la cime culmine à 2802 m et la pittoresque traversée du Camp des Fourches ;

- et enfin Benjamin Blaugrund devant Peter Pouly et Michel Roux dans la dernière étape entre Saint-Etienne de Tinée et Nice, après la traversée des Gorges de la Vésubie, l'arrivée chronométrée étant effectuée dans le village de Carros, dans les Alpes-Maritimes.

Au scratch Général, la victoire est revenue sans contestation aucune à Peter POULY, l'américain Benjamin BLAUGRUND et le français Michel ROUX complétant le podium final.

Dans les différentes catégories, les lauréats de cette première édition ont été :

- en solo homme : Michel ROUX (Team Scott Velo 101), qui réussit à 50 ans passés son pari de remporter une cyclosportive, et celle-là n'est pas des moindres...

- en solo dame : Stéphanie GROS (VC Vincennes), extrêmement combative et régulière tout au long de la semaine

- duo mixte : Peter POULY et Karine SAYSSET (également première féminine au scratch)

- duo hommes : Jean BROUDEUR associé à l'américain Richard SCALES

- duo dames : les anglaises Joanne GREEN et Lynn GIRDWOOD
Une mention toute particulière pour Christian HAETTICH, athlète handisport remarquable de courage et d'abnégation, qui fait partie des finishers de cette édition, en ayant roulé seul de Genève à Nice, souvent par un fort vent de face ! Impressionnant !

L'arrivée des 234 finishers de la Haute Route sur la Promenade des Anglais de Nice, avec comme invité sur le vélo l'irlandais Stephen ROCHE, vainqueur du Tour de France 1987, après une - chaude - halte dans le village de VENCE, a été saluée comme il se doit par de nombreux spectateurs et badauds et a permis à de nombreux concurrents d'aller se rafraîchir par une bonne baignade dans la "Grande Bleue", si attirante par une température élevée. Puis, après la cérémonie protocolaire, chacun a pu assister, après 93 derniers mètres d'ascension (à pied cette fois, et par des escaliers), à la réception donnée devant le Château de Nice, qui surplombe la baie de Nice...

Chacun repartant avec des images et du soleil plein la tête...



La Patrouille ECO CYCLO remercie toute l'équipe de la Haute Route, et notamment Rémi DUCHEMIN, directeur d'OC THIRDPOLE, société organisatrice de l'événement et Jean-François ALCAN, directeur de course, pour la promotion et la diffusion du message ECO CYCLO tout au long de la semaine


- Images des Patrouilleurs de la Haute Route 2011:
http://www.velo-concept.com/?pg=galerie&cat=HAUTE_ROUTE_2011&lang=



Laurent Lespagnol
Images: LL/FP