News

La Bisou, une histoire d’amitié avant tout!



PERSPECTIVES POUR UN CYCLISME DURABLE
Communiqué n° 251


La dixième édition, déjà... La dixième fois que le BAC (Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme) rend hommage à l’un des siens, Philippe Gascon dit Bisou, fauché par un camion alors qu’il était à vélo en octobre 2002. Un bien bel hommage que Christophe Segaud et ses compagnons de club rendent chaque année à leur ami Bisou. Et bien sûr, beaucoup d’émotion sur la ligne de départ ce dimanche 1 avril, à Péronnas, d’autant que Florence Gascon était présente.

L’amitié, la solidarité, le collectif, ce ne sont pas des mots creux pour tous ceux du BAC, qu’ils soient à l’organisation ou sur le vélo. Pierre Chevalier et Nicolas Chardon, respectivement 4° et 3° au scratch du grand circuit, ont éprouvé une joie sans mélange à voir leur co-équipier Zyndrunas Savickas franchir la ligne d’arrivée en tête.

La Patrouille Eco Cyclo ne pouvait donc que se plaire dans une telle ambiance, les valeurs éthiques du sport cycliste étant défendues de fort belle manière.
La sécurité des coureurs, tout au long du parcours, fut optimale. Les pelotons à l’avant de la course ont bénéficié de voitures et motos, et surtout chaque carrefour était gardé par trois bénévoles au savoir-faire évident et des plus rassurants - et aucune anicroche à signaler malgré le nombre très important de carrefours traversés et les voitures parfois nombreuses à attendre l’autorisation de passer. Au total, 300 bénévoles sur le parcours pour assurer la sécurité et le ravitaillement des presque 1000 cyclosportifs lancés sur les routes de la plaine bressane, de la montagne du Revermont puis de la vallée de l’Ain - rivière franchie trois fois ! - et enfin des Dombes.
La nature, autre point fort de la Bisou, était là pour nous enchanter au gré des magnifiques paysages de l’Ain et de ses trésors tels le viaduc de Cize-Boloron ou la Chartreuse de Sélignac dans son écrin sylvestre. Et il semble bien que les pelotons aient été conscients de la nécessité d’épargner un environnement aussi précieux. Dernière Patrouilleuse Eco Cyclo à évoluer sur les routes de la Bisou, je n’ai dénombré qu’une vingtaine de papiers d’emballage de barres énergétiques ou de topettes, la plupart étant d’ailleurs à proximité des trois points de ravitaillement - peut-être les compétiteurs coupables d’avoir jeté ces emballages ont-ils pensé que les bénévoles ne verraient pas d’inconvénient à ramasser leurs déchets ! Sûrement que ces cyclistes-là ne donnent pas souvent de leur temps à l’organisation d’une course ou d’une cyclosportive pour se comporter ainsi !
Les organisateurs ont mis en place un système de ravitaillement intéressant sur le plan environnemental et bien adapté aux spécificités de la Bisou (parcours au kilométrage mesuré et donc une durée de course limitée à 6 heures pour les derniers arrivés) : les barres énergétiques sont tendues au passage des coureurs sans papier d’emballage, par les bénévoles. Ceci afin de limiter le jet de papiers bien évidemment. De même, aucun gobelet ou bouteille d’eau n’est tendu - les coureurs doivent s’arrêter pour se ravitailler en liquide.

Cette épreuve cyclosportive, de plus en plus reconnue au-delà de la région Rhône Alpes, se montre à la hauteur du label Eco Cyclo et a toute sa place dans le Trophée Label d’Or FFC, qu’elle a intégré cette année.
Bravo et merci à toute l’équipe de BAC Organisation !
Et plus spécialement à Valérie Charpigny pour l’accueil qu’elle a su nous réserver. Ce fut un privilège que d’être présents sur les routes de la Bisou et de veiller au respect d’une si belle nature par les compétiteurs.

Patricia Berthelier



- La Patrouille Eco Cyclo de la Bisou 2012:

- Jean Marc Thévenet
- Andre Pérez
- Didier Liger
- Laurent Lespagnol
- Isabelle Barthe Franquin
- Laurent Bruynooghe
- Jean Yves Royer
- Thomas Simmons
- Patricia Berthelier