News

La Quebrantahuesos, 23 Juin à Sabinanigo (Aragon): La Cyclosportive de tous les superlatifs!




La patrouille avec Roberto Iglesias sur la ligne de départ
PERSPECTIVES POUR UN CYCLISME DURABLE
Communiqué n° 271



La vingt-deuxième édition de la Quebrantahuesos a été une grande réussite et a confirmé son statut d’évènement cycliste d’envergure mondiale.
La participation a battu un nouveau record avec plus de 11 000 inscrits de 18 nationalités mais seulement 190 français parmi lesquels les dix patrouilleurs Eco Cyclo invités par les organisateurs. Le succès est tel que les organisateurs sont obligés de refuser plusieurs milliers d’inscriptions.

Soucieux du respect de l’environnement, les organisateurs ont rendu un hommage appuyé à la Patrouille Ecocyclo, lors de la présentation de l’épreuve au public. Fernando Escartin (président de la Pena Ciclista Edelweiss, club organisateur de la Quebrantahuesos ) et Chechu  Rubiera (ancien coéquipier de Lance Armstrong et parrain de la Quebrantahuesos 2012) ont pour l’occasion revêtu le maillot vert Eco Cyclo que leur a remis la Patrouille
Fernando Escartin et Chechu Rubiera en compagnie de Pierre Gadiou
Le parcours franco-espagnol, immuable et mythique de 205 km avec quatre cols (Somport, Marie Blanque, Pourtalet et Hoz de Jaca) et 3500 mètres de dénivelé est un des plus longs et des plus beaux du calendrier cyclosportif.
Les paysages sont exceptionnels avec deux passages dans les espaces fragiles et protégés du Parc National des Pyrénées en vallée d’Aspe puis en vallée d’Ossau.
L’organisation est remarquable à tous niveaux grâce à la mobilisation de plus de 1000 bénévoles sans lesquels rien ne serait possible.
La sécurité est maximale avec de nombreux duos de motards de la Gendarmerie de la Guardia Civil circulant sur le parcours, des signaleurs dans tous les virages dangereux, de nombreux véhicules de la Croix Rouge et de la Protection Civile.La Quebrantahuesos est également reconnue à juste titre pour être la cyclosportive la plus festive et la plus populaire grâce aux dizaines de milliers de spectateurs enthousiastes et bruyants qui s’amassent dans les rues de Sabinanigo, au sommet du Somport et surtout dans les deux derniers kilomètres du Pourtalet sur lesquels le passage des concurrents est protégé par des barrières comme dans un col du Tour.
Sur un plan sportif, le Basque Ángel Vázquez s’est imposé pour la deuxième fois dans le temps remarquable de 5h44 au sprint devant Aitor Quintana avec qui il était échappé.

La Quebrantahuesos est enfin l’épreuve de tous les défis : un concurrent l’a parcouru sept fois dans la semaine, un groupe d’aragonais a enchaîné deux QH en partant dans la soirée du vendredi, un autre concurrent a enchainé une QH à vélo et une QH à pied ...
Cependant, comme toute médaille a son revers, le gros point noir de la Quebrantahuesos reste le manque de respect pour l’environnement d’un trop grand nombre de cyclistes espagnols qui se délestent de leurs déchets dans la nature malgré les appels répétés des organisateurs au changement de comportement. Faute de pouvoir prévenir, il faut guérir, et pour cela des groupes de bénévoles effectuent le parcours à pied, après le passage de l’épreuve, afin de ramasser tout ce qui traîne. Cela n’est certes pas idéal mais au moins les territoires sur lesquels évoluent les cyclistes retrouvent rapidement leur état initial ce qui permet à la Quebrantahueos de poursuivre son vol (Quebrantahuesos = gypaete barbu en espagnol, du nom du grand rapace qui survole encore la région)
Merci à Fernando Escartin, le président de la Pena Ciclista Edelweiss et à Roberto Iglesias, le charismatique fondateur de l’épreuve pour leur accueil et la qualité de leur organisation

Pierre Gadiou


- Les patrouilleurs de la Quebrantahuesos 2012 :

Emile Arbes
Christian Bagilet
Philippe Bruant
Pierre Gadiou
Rachel Millerou
Jean Christophe Massoubre
Laurent Millerou
Philippe Pouey
Bernard Bartholome
Pierre Redal et Stéphanie Redal (en tandem)




-Videos de la Patrouille sur le podium et au départ de la QH: